About Images

Qu'est-ce que la Glucoserie ?

Point d’accueil et de rencontre pour les habitants et les visiteurs, support pédagogique pour les jeunes, La Glucoserie ou centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine (CIAP) mise sur l’innovation et les nouvelles technologies, en particulier l’utilisation de supports vidéo, technologie de réalité virtuelle ou encore projection mashup.

La Glucoserie est également un lieu de ressources et de débat pour la population, propre à la présentation de l’histoire mais aussi à celle des projets d’aménagement contemporains. Créé en articulation avec les autres équipements culturels de la ville, il contribue à enrichir l’offre culturelle du territoire.


Une mine d'or pour apprendre !

Les outils de La Glucoserie


Découvrez des lieux inédits en plongeant dans notre programme de réalité virtuelle, un voyage numérique à ne pas louper!

Une envie de créer avec des possibilités infinies ? Nos Ateliers Table Mashup enchanteront petits et grands.

Profitez de notre exposition temporaire portant sur le Pays d'Épinal après la seconde guerre mondiale.

Découvrer notre exposition permanente et ses différentes thématiques.

Des conférences-projections auront régulièrement lieu à La Glucoserie.

Escape game, jeux de sociétés, évènements ponctuels on encore chasses aux trésors, ce sont une partie des animations que La Glucoserie vous propose.

Retrouvez en version physique tout nos livrets (focus, parcours, etc).

Nos courts-métrages réalisés spécialement pour nos expositions sauront vous faire voyager dans le temps.

About Images

L'exposition temporaire

Du 15 septembre 2022 au 29 février 2024

DE LA RECONSTRUCTION A LA CONSTRUCTION :
LE PAYS D’EPINAL APRES LA 2ème GUERRE MONDIALE

Lors de la 2e Guerre mondiale, le Pays d’Épinal Cœur des Vosges a subi de nombreuses destructions : combats de juin 1940, bombardements américains, villages incendiés par les Allemands, combats difficiles lors de la Libération…

Faisant partie des départements français les plus sinistrés, les Vosges sont, après la Guerre, le théâtre de grands chantiers de Reconstruction. L’ampleur des destructions constitue alors l’occasion de repenser complètement et de moderniser les zones à reconstruire. Sous la houlette du Ministère de la Reconstruction et de l’Urbanisme (MRU), les architectes et urbanistes vont modifier en profondeur la structure des villes sinistrées et leur architecture.

Souvent méconnue ou mal aimée par la population, l’architecture de la Reconstruction constitue pourtant le témoignage d’une époque marquée par l’urgence et les difficultés matérielles, mais également par une volonté ferme de mener de véritables réflexions architecturales et urbaines.

Aujourd’hui, certaines communes du Pays d’Epinal Cœur des Vosges portent encore la marque forte de cette période.

Un bâtiment centenaire !

Histoire de La Glucoserie

Blog Images
Le quartier occupé aujourd’hui par ce bâtiment, la patinoire, le cinéma Palace et la bibliothèque multimédia intercommunale (bmi) possède une riche histoire industrielle.

C’est au cœur de cette petite vallée nichée entre la colline du château et celle de la Justice que Jean Humbert et Henry Schupp profitent de la force motrice de l’eau du ruisseau de Poissompré (aujourd’hui canalisé en souterrain, qui coule le long de la rue Saint Michel et se jette dans la Moselle) et implantent notamment ici un tissage et une glucoserie en 1858.
Spécialisée dans la raffinerie de sirops et la fabrication de glucose, cette dernière est couronnée aux expositions universelles de 1867 et 1878. De 9 ouvriers en 1866, elle emploie 18 ouvriers en 1883, puis 30 dans les années 1900.

BLog Images

En 1898, Edouard Schupp prend la succession de son père et fait bâtir de nouveaux bâtiments pour la glucoserie d’Épinal : des bureaux, des magasins, une tonnellerie, et un réservoir d’eau.

La glucoserie ferme ses portes en 1952, après un siècle d’activité.
Le site est repris par la Société des Transports Automobiles des Hautes Vosges (STAHV) pour y stationner ses nombreux véhicules et son matériel de remontée mécanique.
Située sur le site, la maison familiale Schupp est alors utilisée pour abriter les bureaux de STAHV et son intérieur, initialement résidentiel, est plusieurs fois remanié.

Après le départ de la STAHV en 2003, les bâtiments industriels sont démolis mais la maison Schupp est conservée.
Acquise par le PETR du Pays d’Epinal en 2019, elle subit alors une profonde métamorphose.

En trop mauvais état et parfois dangereux, les murs intérieurs et les plafonds ont dû être détruits. Une fois l’espace intérieur vidé, la cage d’ascenseur a été érigée au centre du bâtiment, afin de préserver la forme originelle de l’édifice. C’est autour de cette grande élévation en béton, qui fait désormais office de pilier central, que s’articulent les nouveaux espaces ont remontés en bois local, utilisant ainsi les richesses naturelles du territoire.

Au sein du Centre d’Interprétation de l’Architecture et du Patrimoine, vous pourrez découvrir un espace pédagogique, des documentaires uniques sur l’histoire du territoire, des expositions ludiques et interactives et un espace de réalité virtuelle pour voyager au cœur du patrimoine.